de Liliana Musco

Depuis vingt ans je suis membre de l’association italienne et la française de point de croix. Pendant la lecture du Marquoir* j’ai pris connaissance du livre de Pascale Goldenberg. J’ai voulu connaître son histoire avec l’Afghanistan et en savoir plus sur les carrés des femmes afghanes. J’aime beaucoup voyager et apprendre à découvrir les traditions des autres populations, et j’ai particulièrement aimé ces broderies afghanes, les broderies Hazara et toutes les manifestations du projet de Pascale que je trouve très intéressantes, et du point de vue culturel, et du point de vue humanitaire.
Je prends beaucoup de plaisir à décorer ma maison, à rapporter toutes sortes d’objets qui me plaisent lors de mes voyages, nappes ou coussins brodés, pour les intégrer dans mon intérieur. J’aime les couleurs, j’aime la vie, je suis une optimiste et j’aime beaucoup faire des choses pour ma famille en Sicile et aux Etats-Unis. Il y a plus de vingt ans que je pratique la broderie ; ce n’est pas seulement un loisir, c’est devenu ma vie, surtout maintenant que je suis femme médecin à la retraite.

Texte de Liliana Musco Pipitone de la Sicile

*Le Marquoir était la revue trimestrielle de l’association France Point de Croix