Des livres

Le livre-galerie
« Keep Your Eye on the Planet »

Ce livre-galerie « Keep Your Eye on the Planet » documente l’exposition du même titre. Le défi consistait à inclure un œil ou une paire d’yeux brodés en Afghanistan dans une œuvre textile de 60 × 60 cm. Les multiples facettes de ce vaste sujet pouvaient être interprétées. Il n’est pas facile de traduire « Keep your Eye on the Planet » en français.Il s’agit d’une action consciemment attentive, engagée et activement protectrice, en ce qui nous concerne, face à la planète.

Parmi les 45 pièces textiles retenues par le jury une majorité se concentre sur les aspects écologiques, en particulier la mer. Dans certaines œuvres, l’attention est attirée sur le monde animal et l’extinction des espèces, mais aussi sur le monde végétal, de manière poétique voire provocatrice. Pour de nombreuses contributions, les titres parlent en eux-mêmes : « On ne peut pas manger les ordures », « Tente de ne pas produire de déchets! », « Où est passé tout le plastique ? », « Regarde
attentivement, pense, agis maintenant ! » et l’injonction pragmatique « Sauve la planète » ; ces titres s’adressent directement au spectateur et le mettent au défi de penser et d’agir. Prendre soin de ses semblables s’exprime dans certaines œuvres, comme par exemple, dans »Nous sommes tous des migrants notre terre », « Les rêveurs de liberté » et « Donner un visage au peuple », qui couvrent le
sujet de la migration. « Les enfants sont le futur » et « talkaboutchildlabour » concernent les enfants et leur rôle en tant que membres de la société actuelle et future. Dans la partie catalogue de l’exposition, chaque œuvre est représentée en entier et avec un détail. Dans la seconde moitié du livre, des intermezzi intégrés et imbriqués proposent des informations sur l’Afghanistan, parfois accompagnées de courts poèmes persans ; ils illustrent la tradition et la réalité sur le terrain.
Nous rendons aussi compte des initiatives participatives enrichissantes des artistes Astrid J. Eichin et Elisabeth Masé, ainsi que « Peace of Paper » de Munich gérées dans le même état d’esprit que le thème de notre exposition.

L’observation des portraits expressifs, œuvres de l’exposition, nous encourage à prendre soin de la planète et à la traiter avec respect. L’œuvre intitulée « Tout le monde devrait être vu par les mêmes yeux », provenant d’un dicton afghan, porte l’appel que nous aimerions exprimer avec la présentation de cette exposition itinérante. Nous adressons à tous les visiteurs et les lecteurs de ce livre-galerie notre souhait « Gardez votre œil sur la planète ».

192 pages, livre relié, en français, 22€ port compris
ISBN: 978-3-87512-552-8, Editeur « Maro » (Allemagne)

Le livre-galerie
« Gardens Around the World »

Ce livre documente un projet d’échange interculturel hors pair. Le concept consistait à envoyer des créations textiles sur le thème du jardin en Afghanistan pour qu’elles soient conjuguées à quatre mains. Une aventure en trois étapes entre l’Europe – l’Afghanistan – l’Europe.

Le point de départ : un appel à participation auprès des Européens pour proposer des ébauches au format A3, orientées autour de leur vision des jardins. Les Afghanes auraient la possibilité d’y répondre en les prolongeant de leurs propres créations brodées. Tous les participants avaient carte blanche pour composer selon leur propre style.

En décembre 2015, 72 ébauches en provenance de 11 pays européens furent sélectionnées par un jury. Ces œuvres « en gestation » s’envolèrent en février 2016 pour l’Afghanistan et furent distribuées à 72 brodeuses des villages de Laghmani. Leurs réponses : des expressions très différentes quant à leur conception et leur esthétique du jardin.

Au retour en Europe en juin 2016, les Européens récupérèrent leurs ébauches brodées pour les finaliser selon leur ressenti. Certains prirent la décision de laisser l’ouvrage tel quel, tandis que d’autres complétèrent ici et là, voire « retournèrent » complètement le jardin.

Le livre-galerie « Gardens Around the World » présente non seulement les œuvres finalisées, mais aussi les différents stades du processus de chaque réalisation qui réserve une belle place aux imprévus. Les résultats montrent comment des personnes de cultures différentes se rencontrent et dialoguent grâce au langage de l’art textile. Les nombreuses photos toutes en couleurs des détails vous invitent à rendre visite à ce jardin botanique particulier.

168 pages, livre relié, en français, 20€ port compris
ISBN: 978-3-87512-552-8, Editeur « Maro » (Allemagne)

Le livre-galerie « Les fils qui unissent » –
Le livre du projet

Ce livre présente l’évolution du projet après les cinq premières années à Laghmani. Ce rapport relate des impressions personnelles au contact des brodeuses et ne doit pas être compris comme une documentation ethnologique. Ce qui a particulièrement impressionné l’auteure, c’est la force exceptionnelle de survie au quotidien dont fait preuve cette population féminine des campagnes de la province au Nord de Kaboul. Malgré la succession des épreuves dramatiques vécues dans cette zone géographique pendant les années de guerre, la rigueur apparente de leur tradition et le fait qu’elles soient isolées du milieu international, malgré tout cela, elles ont su garder un potentiel de créativité inattendu et brodent spontanément des images comme des improvisations. Ces broderies rappellent l’art naïf ou encore l’art brut; il s’agit tout simplement de témoignages qui n’en sont pas moins des petites œuvres artistiques qui parlent à notre âme européenne et savent la toucher.
Le livre présente aussi, aux côtés des résultats positifs du projet, des réalisations artistiques du publique européen. D’une façon systématique une broderie de l’Afghane a servi de germe à la réalisation de l’œuvre et présente la réponse insolite pour une communication subtile entre deux cultures.
Alors qu’aujourd’hui, et ce depuis des années, des informations dramatiques nous parviennent régulièrement de l’Afghanistan, l’auteure se réjouit particulièrement de proposer des nouvelles positives. Les broderies hautes en couleurs et fortes de créativité sont la preuve que ces femmes des campagnes afghanes sont décidées, libres et créatives malgré le désarroi général de leur pays.
Ce livre-galerie de 120 pages présentant plus de 300 photos en couleurs en allemand et anglais, est livré avec un fascicule de traduction en français (gratuit) ; les frais d’affranchissement sont pris en charge par P. Goldenberg.
120 pages, livre relié, en français, 20€ port compris
ISBN: 978-3-87512-754-6, Editeur « Maro » (Allemagne)