Le projet des broderies en soie
de Sharak

C’est lors de la visite en Allemagne d’Aqila Nazari et Ziba Hamadi en automne 2007, toutes deux actives dans l’organisation du centre de femmes de la communauté Hazara de Sharak que l’idée d’un second projet de broderie germa. Les Hazara représentent une des ethnies les plus importantes en Afghanistan. Ils sont Shiites, c’est la raison pour laquelle l’exode pris la direction de l‘Iran pour la grande majorité d’entre-eux. Les retours sont très nombreux depuis plusieurs années.

Grâce aux préparatifs sur place de Madame Nazari et de Rateb Assimi, lui membre du bureau de la DAI puis rentré à Herat en Afghanistan, il y eu les premiers essais de broderies. Les femmes Hazara sont connues internationalement pour la qualité d’exécution de leurs broderies, cependant, il leur fallait retrouver le mouvement de l’aiguille car elles avaient elles aussi arrêté de broder pour les besoin personnels de la famille.

Il ne devait pas y avoir de concurrence entre les deux projets, c’est la raison pour laquelle je ne commandais pas des carrés mais des rectangles et que la broderie serait effectuée avec des fils de soie et non de coton. Je commandais des broderies en Kandaharidusi (rectangles de 12,5 x 6,5cm) et surtout en Kechide (rectangle de 4 x 6cm), une broderie impressionnante tout en couleurs et en précision. Puisqu’elles ne possédaient plus aucun objet brodé, je leur envoyais de l’Allemagne des photos de broderies comme base de travail.

Les premières broderies nous arrivèrent en juin 2010.

Il n’est pas possible de montrer des photos des brodeuses.